Peut on écraser un cafard sans risque?

Lorsque vous êtes soudainement confronté à un cafard, votre premier réflexe peut être de l’écraser. Cependant, certaines personnes hésitent en raison de mythes urbains. Par exemple, vous pensez peut-être qu’écraser un cafard libère ses œufs, permettant ainsi à d’autres d’éclore. D’autres prétendent qu’un cafard écrasé émet des phéromones qui attirent d’autres cafards, mais ce sont des mythes sans fondement.

Que se passe-t-il lorsqu’un cafard est écrasé? libère-t-il des œufs?

Si vous écrasez un cafard, il mourra. Les cafards libèrent effectivement une phéromone à leur mort, mais c’est un avertissement, pas une invitation. Les cafards évitent les autres cafards morts, sauf s’ils sont affamés. Marcher sur des cafards ne libère pas d’œufs. Très peu d’espèces portent leurs œufs avec elles, et si c’est le cas, les œufs seront écrasés avec leur mère.

Cela dit, il faut une force impressionnante pour écraser un cafard. Les cafards ont un exosquelette dur qui les protège des chocs. Ils survivront au fait qu’on leur marche dessus si vous ne le faites pas exprès. Veillez à inspecter le corps pour vérifier la quantité de dégâts mortels. Soyez attentif à un bruit sec indiquant que l’exosquelette s’est fissuré.

Une autre solution pour ne pas avoir à écraser un cafard et ne pas en avoir chez soi. Consultez notre article Qu’est ce qui attirent les cafards? Comment s’en débarrasser ?

Que se passe-t-il quand un cafard est écrasé ? libèrent ils leurs œufs?

Les cafards meurent-ils quand on leur marche dessus?

Les cafards peuvent mourir quand on leur marche dessus. Cependant, la plupart du temps cela se produit par erreur. De fait la force appliquée n’est pas suffisante pour écraser un cafard.

Pour bien faire, il ne faut pas marcher sur un cafard avec l’intention de le tuer car un cafard est très résistant.

Pourquoi un cafard ne meurt pas quand il est écrasé avec une chaussure?

En tant qu’invertébrés, leurs organes et leurs muscles sont entièrement protégés par une peau extérieure durcie. C’est ce qu’on appelle un exosquelette ou une coquille. Le principal composant des exosquelettes est la chitine. Elle est comparable à la kératine, qui compose les cornes, les griffes et les sabots des autres animaux.

Les exosquelettes fournissent aux insectes un cadre approprié pour leurs muscles. Sans cela, leurs corps segmentés s’effondreraient. C’est pourquoi la rigidité est essentielle pour les exosquelettes. Même leurs apodèmes (excroissances qui facilitent la fixation des muscles) sont deux fois plus rigides que les tendons d’un vertébré.

Ils peuvent supporter 300 à 900 fois leur propre poids. Pire encore, ils peuvent se faufiler dans des crevasses de 4 millimètres grâce à leur étonnante flexibilité.

En fonction de la semelle de votre chaussure, la blatte peut facilement se contorsionner et sortir relativement indemne de cette épreuve.

Sachant tout cela, il n’est pas étonnant que les cafards soient difficiles à tuer, même lorsqu’on leur marche dessus.

Le fait d’écraser une blatte la tue-telle ?

Cela peut tuer une blatte si c’est bien fait. En fait, l’écrasement peut être le moyen le plus efficace d’assurer la mort d’un cafard.

Ces insectes peuvent faire le mort tel un acteur. Ce n’est pas parce qu’ils ne bougent plus qu’ils sont morts. De même, leur capacité de régénération leur permet de se sortir de blessures dévastatrices.

Donc il faudra vraiment que le corps soit complètement écrasé pour qu’il ne puisse pas se remettre d’un tel accident. Vous saurez qu’un cafard est correctement écrasé si vous entendez un bruit sec.

Pourquoi les cafards éclatent-ils quand on leur marche dessus ?

Les cafards éclatent lorsque leur exosquelette se fissure. Après tout, la matière dont il est composé est épaisse et résistante. S’il est suffisamment endommagé pour se briser, c’est comme si du plastique cassait.

Avec un exosquelette fissuré, le cafard ne sera plus capable de contrôler ses muscles. Même si il n’est pas tuée sur le coup, il ne sera plus capable de bouger par la suite. Cela signifie qu’il mourra de faim si on le laisse seule.

Un exosquelette fissuré expose également ses organes à des dommages. La coquille elle-même peut s’effriter vers l’intérieur et percer ses entrailles molles. Sans la structure de la coquille pour envelopper les organes, la force de votre pied se dirigera vers le bas. Cela peut briser les entrailles du cafard, ce qui devrait entraîner sa mort immédiate. Vous devriez pouvoir le confirmer visuellement.

A quoi ressemble un cafard écrasé ?

Un cafard correctement écrasé est entouré de preuves de sa mort. Cela comprend :

  • Des morceaux d’exosquelette fissuré
  • Des excréments
  • Les organes écrasés
  • Des membres ou des antennes démembrés

Il sécrète également une substance blanche. Beaucoup de gens la confondent avec du lait, mais il s’agit en fait de sang. Le sang des cafards est blanc en raison d’un manque d’hémoglobine. C’est une protéine rouge chargée de transporter l’oxygène dans le corps d’un vertébré.

Comme mentionné, les cafards sont doués pour faire le mort. Ne les laissez pas vous tromper. Un cafard qui n’est pas correctement écrasé ne mourra pas ; il sera seulement assommé et défèquera.

Les excréments des cafards ressemblent à de petites taches brunes. On peut avoir l’impression que du marc de café entoure le corps du cafard. Dans ce cas, vous devrez vous préparer et le frapper à nouveau.

Que se passe-t-il si une seule partie du cafard est écrasée ?

Les derniers instants d’un cafard à moitié écrasé sont très variables. Cela dépend de la moitié qui a été écrasée. Pour nous, il peut sembler que la moitié non écrasée du cafard ne fait que s’agiter. Cependant, pour le cafard lui-même, les sensations peuvent aller d’une confusion extrême à rien du tout.

C’est parce que les cafards ont deux cerveaux. L’un se trouve dans leur tête, et l’autre dans leur postérieur. Le cerveau situé dans la tête est en charge de :

  • la régénération des membres
  • des sens
  • La mémoire
  • La sécrétion d’hormones
  • la suppression du comportement reproductif.

Le deuxième cerveau situé dans le dos est considéré comme un cerveau plus primitif et est en charge de :

  • L’activité sexuelle
  • des instincts maternels
  • Du déclenchement du comportement de mort apparente
  • des informations sensorielles.

Que se passe-t-il si j’écrase la tête d’un cafard ?

Lorsque des scientifiques ont coupé la tête d’un cafard, ils ont constaté que la régénération des membres n’était plus possible. Peu importe que le cafard soit techniquement toujours vivant.

Si la tête d’un cafard est écrasée, il restera en vie pendant 10 à 20 jours. Tant que la température est maintenue à 75,2 degrés Fahrenheit et que l’humidité est de 80 %, il ne meurt que de faim. Les blattes ont des ganglions dispersés dans tous les segments de leur corps. Ainsi, leurs membres seront toujours réactifs malgré la tête écrasée.

Même sans tête, le second cerveau peut encore exécuter des fonctions primitives sans la direction du cerveau primaire. Quand ils sont prêts à copuler, les cafards mâles tordent leur corps en forme de S. Habituellement, c’est le cerveau principal qui régule ce comportement par le biais d’hormones. Cependant, lorsque les chercheurs ont ligaturé la tête de plusieurs cafards mâles, ceux-ci pouvaient encore tordre leur corps en S à mi-chemin.

Cela a donné lieu à une théorie convaincante : Quand les cafards n’ont pas de cerveau principal, leur deuxième cerveau prend le relais.

Et si j’écrase le corps d’un cafard?

Les chercheurs ont découvert que la mémoire d’un cafard est affectée lorsque son second cerveau est absent. Malgré leur mémoire, les cafards ont besoin de leur deuxième cerveau pour apprendre et retenir des informations. En effet, elles comptent sur la partie inférieure de leur corps pour envoyer des signaux sensoriels à leur tête.

Le premier cerveau ne peut pas fonctionner correctement sans le second. Ainsi, un cafard dont la partie inférieure du corps est écrasée aura du mal à retrouver son chemin ou à chercher un abri.

Sans le second cerveau, le cafard ne recevra pas suffisamment d’informations sensorielles pour savoir quels objets se trouvent sur son chemin. Elle tâtonnera sans but ou tentera de le faire, selon le nombre de pattes qui lui restent. Finalement, elle mourra de faim ou sera dévorée par des prédateurs.

Un cafard écrasé libère-t-il ses œufs?

Un mythe populaire veut que les cafards éjectent leurs œufs lorsqu’ils sont écrasés. Cela peut vous terrifier d’en écraser un. Après tout, cela ne vous laisse que deux choix :

  • Marcher dessus et risquer qu’il ponde d’autres cafards.
  • Laisser le parasite hors de votre vue pour aller chercher de l’insecticide, des mouchoirs ou un bocal

La bonne nouvelle est que c’est faux. Les cafards ne libèrent pas leurs œufs lorsqu’on leur marche dessus. Et ce, pour deux raisons évidentes :

La plupart des cafards ne transportent pas d’oeufs

La plupart des blattes femelles transportent leurs œufs dans une oothèque. L’oothèque est une masse d’œufs allongée qui peut contenir jusqu’à 30 ou 40 œufs de cafard. Cependant, certaines espèces en produisent moins.

Selon le département de zoologie de l’université d’Oxford, les oothèques sont des structures durcies composées de la même protéine que l’exosquelette de la blatte. En tant que telle, l’enveloppe protégée est incroyablement résistante. Elle a généralement la forme d’une pilule, est brune ou noire et a une texture de cuir.

La plupart des espèces de cafards trouvent plusieurs petites crevasses humides pour y pondre leurs œufs. Ceux-ci écloront des semaines plus tard. Comme ils ne transportent pas leur oothèque avec eux, vous pouvez marcher sur les cafards sans souci. Vous ne répandrez pas les œufs autour de vous.

Bien écraser un cafard pour tuer les œufs.

Cela dit, quelques espèces portent leurs œufs à l’extrémité de leur abdomen. Plus rarement encore, certaines espèces portent leurs œufs à l’intérieur de leur corps. Celles-ci ont une naissance vivante.

Si vous marchez sur une blatte de cette variété, ne vous inquiétez pas. Les œufs seront écrasés sous le poids de votre pied. Les bébés ne survivront pas. Les coquilles d’œufs peuvent être suffisamment résistantes pour protéger les cafards à naître des bactéries et des intempéries. Mais ils ne peuvent pas les protéger d’être piétinés par un humain.

Et si quelques oeufs survivent ? Dans ce scénario improbable, ils naîtraient dans un environnement exposé. Ils auraient du mal à achever leur cycle de mue et à atteindre l’âge adulte. Sans le confort de leurs petits trous, ils mourraient probablement en peu de temps.

Il est également possible que l’oothèque attachée à un cafard femelle soit en fait vide. Les oothèques ont une petite crête sur le côté. C’est par là que passent les cafards lorsqu’ils sont prêts à éclore. Une fois les nymphes sorties, la crête se referme.

Il faut parfois quelques heures pour que l’oothèque se détache du cafard mère. Donc, si vous marchez sur un cafard et que vous voyez ce qui ressemble à un oothèque, ne paniquez pas. Elle pourrait être vide.

Un cafard écrasé en attire-t-il d’autres ?

Les cafards libèrent une phéromone lorsqu’ils meurent. Cette odeur va alerter les autres cafards de la zone et envoyer un message. Cependant, contrairement à la croyance populaire, il ne s’agit pas d’un signal d’invasion. C’est un avertissement qui dit « il y a du danger, fuyez ».

Lorsque les cafards trouvent un bon endroit pour faire un nid, ils libèrent une série de phéromones. Cela signale aux autres cafards qu’ils peuvent y construire un nouveau foyer. À l’inverse, lorsque les cafards meurent, ils dégagent également une odeur qui permet aux autres insectes de savoir où la mort a eu lieu.

Selon le biologiste David Rollo de l’Université McMaster, les blattes libèrent des acides gras (plus précisément des acides oléiques) lorsqu’elles meurent. Son équipe a tenté d’extraire la phéromone attirant les cafards, mais a eu des difficultés à le faire sur des cafards vivants. Au lieu de cela, ils ont écrasé des parties de blattes et les ont répandues autour de nids potentiels. Ils ont alors constaté que les cafards évitaient ces endroits à tout prix.

Grâce à une série d’expériences, son équipe a découvert que les cafards pouvaient s’avertir mutuellement. Ils s’éloignent des endroits où d’autres cafards meurent car l’odeur produite par les acides gras indique un danger. C’est notamment le cas d’un cafard écrasé.

Un cafard mort attire-t-il des cafards affamés ?

Le cadavre d’un cafard mort peut constituer un repas attrayant pour les autres cafards de son espèce. Cependant, ce n’est pas systématique. Les cafards ont un comportement cannibale uniquement lorsqu’ils n’ont pas d’autre choix.

Les cafards préfèrent toujours manger quelque chose d’autre que leurs congénères si ils peuvent l’éviter. Si vous en voyez un manger un cadavre de cafard, cela signifie certainement qu’il est affamé. En général, on peut voir cela dans les maisons propres où ils ont du mal à trouver de la nourriture.

Vous pouvez donc marcher sur les cafards sans crainte. Tant que vous appliquez la bonne force, ils mourront sans conséquences.

Cet article vous a plu?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Vote moyen 4.6 / 5. Nombre de votes 9

Pas encore de vote, soyez le premier à donner votre avis