À combien s’élèvent les frais de fourrière d’une voiture ?

Si votre voiture a été mise en fourrière, vous devez suivre certaines démarches pour pouvoir la récupérer. En plus du côté administratif, vous devez payer une certaine somme à la fourrière. Combien faut-il payer pour restituer sa voiture mise en fourrière ? Comment éviter les frais de fourrière ? Que se passe-t-il si le propriétaire refuse de payer les frais de fourrière ? Nous allons tout vous expliquer dans la suite de cet article.

À combien s'estiment les frais de fourrière d'une voiture ?

Combien faut-il payer pour récupérer sa voiture mise en fourrière ?

Avoir sa voiture à la fourrière n’est pas une très bonne nouvelle, d’autant plus que la procédure de récupération est très longue. Hormis la procédure de récupération qui peut prendre un peu de temps, la confiscation de votre voiture peut s’avérer problématique étant donné les frais importants qui peuvent être engendrés dans le cas où vous laissez votre voiture pendant plusieurs jours à la fourrière. Ces frais varient en fonction du nombre de nuitées à la fourrière. Techniquement, vous devez payer 150 à 200 euros la nuit pour un véhicule à quatre roues. Toutefois, il faut savoir que le tarif de fourrière est constant sauf pour certaines villes qui connaissent un très grand problème de circulation. Ces dernières ont la possibilité de fixer leurs propres frais de fourrière. Parmi ces villes, on trouve :

  • Paris ;
  • Lyon ;
  • Toulouse ;
  • Marseille.

Si vous vivez dans l’une de ces régions, vous devez bien vous renseigner avant de vous rendre à la fourrière. Les officiers peuvent vous exiger d’autres frais supplémentaires qui peuvent atteindre 29 euros.

Y a-t-il une possibilité de se faire rembourser les frais de fourrière ?

La réponse est oui. En effet, si vous jugez que votre voiture a été mise en fourrière pour les mauvaises raisons, vous pouvez réclamer le remboursement des frais que vous avez payés. La réclamation se fait chez un procureur. Mais avant de faire le pas, vous devez présenter un document qui comprend un ensemble de preuves solides sur ce que vous avancez. De ce fait, si vous disposez de photos ou de vidéos, vous pouvez parfaitement les utiliser pour réclamer un remboursement.

Comment éviter les frais de fourrière ?

Pour éviter les frais de fourrière, il existe plusieurs cas de figure. Parmi lesquels, on cite ce qui suit.

La présence du propriétaire avant l’embarquement de la voiture

Si le propriétaire/conducteur se trouve devant sa voiture avant l’embarquement, celui-ci peut éviter les frais de fourrière. Dans ce cas, pour récupérer sa voiture, il ne devra payer que le tarif de pose du sabot qui est équivalent à 7,6 euros.

Déposer plainte avant de récupérer la voiture de la fourrière

Si jamais votre voiture a été prise par un officier de police, vous pouvez éviter de payer les frais de fourrière et ceci en déposant plainte. Si votre voiture a été saisie injustement et que vous disposez de preuves solides, le procureur vous autorise à aller récupérer votre véhicule sans avoir à payer des frais.

Éviter toutes les raisons d’embarquement de la voiture à la fourrière

Pour ne pas payer les frais de la fourrière, vous devez éviter toutes les raisons qui poussent les autorités à embarquer votre véhicule. Vous devez donc éviter de:

  • gêner la circulation ;

  • stationner dans des endroits interdits.

Que se passe-t-il si le propriétaire refuse de payer les frais de fourrière ?

Dans certains cas, il arrive que les propriétaires de la voiture refusent de payer les frais de fourrière à cause de leur montant important. Par conséquent, la voiture sera gardée dans la fourrière par les autorités pendant une durée bien déterminée. En d’autres termes, la garde d’une voiture en fourrière est temporaire. Après 20 jours de l’embarquement, si le propriétaire ne vient pas réclamer sa voiture, les autorités considèrent cela comme étant un abandon du véhicule. La voiture sera, par conséquent, mise en vente aux enchères. Bien sûr, avant sa mise en vente, celle-ci va être d’abord révisée pour déterminer les éventuelles réparations à faire avant sa mise en circulation.

Voilà, désormais, vous avez une meilleure idée concernant les frais de mise en fourrière d’un véhicule et comment les éviter. Nous vous recommandons d’être vigilant pour ne pas se retrouver dans une telle situation.

Cet article vous a plu?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Vote moyen 0 / 5. Nombre de votes 0

Pas encore de vote, soyez le premier à donner votre avis